Comme un bâtiment se construit sur des piliers, le vêtement se bâtit sur le corps. Le corps est la structure du vêtement.

 

La notion de dérèglement représente une rupture dans les normes de sa construction. Une perturbation qui explore le volume en modifiant ses automatismes, reprenant le gabarit comme moyen d’étude et d’expérimentation. La transformation sera portée sur la création de nouvelles lignes de construction. Ce nouvel outil deviendra le premier protocole technique à la déformation du volume-corps, dans une démarche de recherche formelle et technique. L’intérêt de cette démarche est de faire le chemin inverse : partir de la construction du vêtement pour créer un nouveau corps. En passant par la fabrication des outils d’observation et par l’exploration de la matière et des techniques de construction, issus des savoir-faire textiles et numériques. Cette approche technique amène vers une approche plus sensible, qui incite à une triangulation entre le volume, le corps et le vêtement. Offrant ainsi des nouvelles propositions volumiques et corporelles, qui défient les limites de l’inexplorable et rendent tangible notre imagination.

 

 

 

 

       

 

 


GIF1GIF2

 

 

 


 

EN QUOI MODIFIER LA STRUCTURE DU CORPS, PEUT QUESTIONNER LA CONSTRUCTION DU VOLUME ?

 

                                                 

 

 

 

Ailleurs

Facebook
Twitter
Google +
Youtube
Github
Bitbucket

A propos

Responsables de la rédaction : Camille Vallas, Cécile Chevance et Olivier Laveau. Webmaster : O.L.

Hébergement : SAS OVH - http://www.ovh.com