C’est comme si on avait enlevé mon essence, ce qui fait de moi ce que je suis. On me touche, on me sent. Depuis toujours on me mesure et me déforme avec les mains, mais aujourd’hui, on me travaille sans la matière. 

Le corps. Je suis biologique, visuellement des plus organiques. Les ondulations, les creux et les courbes courent à ma surface. Aujourd’hui pourtant, ont m’a confectionné un double qu’on ne peut ni sentir, ni palper, ni écouter. Virtuel. Je suis devenue virtuel. On m’a chiffré, codé et recomposé, là-bas, là où on ne sent pas. Volumes complexes, matières, textures, fibres et tissus,je pensais être unique et uniquement biologique.

Ce laboratoire d’expérimentations vise à appliquer des formes englobantes primaires au corps par la segmentation, la stratification, les matériaux durs et souples, les orientations, les pleins et les vides… Basés sur des règles du jeu systématiques, les processus appliqués mènent à une nouvelle lecture de la silhouette, déclinable indéfiniment. Le corps volume devient la mise en jeu de la ligne déployée dans l’espace. Motif ou structure, les plans et les lignes se transforment en un dispositif modulable qui par une infinité de moyens techniques et graphiques s’agence et se fixe autour du corps.

 

BleuennBROSOLO02

Ailleurs

Twitter
Google +
Youtube
Github
Bitbucket

A propos

Responsables de la rédaction : Camille Vallas, Cécile Chevance et Olivier Laveau. Webmaster : O.L.

Hébergement : SAS OVH - http://www.ovh.com