Cartographie : 

« la carte n’est pas le monde, elle n’est que le regard que l’homme porte sur lui»  R.Caron

L’homme évolue dans un espace qu’il cherche à appréhender et comprendre. Il l’explore physiquement ou mentalement pour en décoder les caractéristiques. Il fait expérience de cet espace. Puis il en prend possession et pour ce faire, il le représente. Cette représentation c’est la carte. L’homme y note ses observations des lieux et des phénomènes qui les affectent. Et il dessine les informations qu’il en retire, il leur donne une forme et, en les transformant en symbole et en représentations picturales, il se les approprie.

Le projet cartographie est partie de cette démarche de représentation de l'espace. Il explore les interactions entre la carte et le territoire, la réalité et l'immatérialité de l'espace. A partir d'image photographique du réel c'est mis en place des séries d'interprétations graphique, mettant en valeur des couleurs, des motifs et des matières. L'espace est devenu peu à peu subjectif, onirique et personnel. Puis ces cartes imaginaires ont trouvé écho à des techniques textiles. Les routes sont devenue broderie, les reliefs des plissés, les îlots des applications, les champs des matelassés.. Chaque typologie de terrain a inspiré un traitement de surface. Cette nouvelle réalité, a ensuite trouvé sa matérialité par le volume. Elle est  devenu des ces petits cosmes poétiques palpable, ayant une vie autonome. La traduction volumique a pour finalité une installation, jouant des codes de la carte, qui entre en interaction avec le spectateur pour proposer un espace de déambulation et de contemplation.

01

Ailleurs

Twitter
Google +
Youtube
Github
Bitbucket

A propos

Responsables de la rédaction : Camille Vallas, Cécile Chevance et Olivier Laveau. Webmaster : O.L.

Hébergement : SAS OVH - http://www.ovh.com