Mineure numérique

Le textile est porteur d’innombrables savoir-faire ancestraux mais il reste aujourd’hui un terrain prospectif de recherche : recherche de rythmes, de textures, de structures, de montage et de modalités de mise en volume.

Dédié à la recherche en volume, le parcours textile organise un cadre de travail permettant de croiser le potentiel de cette matière – surface mais aussi de ce matériau à mettre en volume. Favorisant des aller et retour permanents entre surface et volume, ce parcours apporte des connaissances théoriques et des savoir-faire pratiques pour se saisir des principales techniques de recherche de forme ; c’est-à-dire des méthodes de coupes à plat, des méthodes par tracé et des méthodes de moulage.

Les temps de la recherche de forme s’articulent entre l’esquisse de projet, la maquette « papier », les choix esthétiques et les propriétés techniques des textiles, l’assemblage et les finitions du volume. La création des volumes intègre et questionne ainsi trois étapes :

  • la coupe qui regroupe les phases de traçage et/ou de moulage au réglage afin de réaliser le patron,
  • le montage qui demande exigence et rigueur dans les opérations et le choix des finitions,
  • la rigidification textile par l’ennoblissement, le soutien ou le maintien textile.

En corrélation avec les techniques artisanales enseignées, les étapes et les projets se construisent également à partir des outils numériques. Les démarches créatives sont fortement ancrées dans l’actualité technologique en intégrant des processus de conception et de réalisation capables de générer de nouvelles formes de recherche, au croisement entre art et ingénierie. Un large panel de logiciels professionnels de secteurs diversifiés ainsi qu’un ensemble de machines-outils (imprimantes 3D, découpeuse laser, table de digitalisation) sont les outils de cet atelier qui propose une approche hybride entre savoir-faire, des passages fluides d’un savoir-faire à l’autre permettant l’exploitation de processus de création et réalisation singuliers.

Ces enseignements, co-animé avec des intervenants extérieurs aux spécialités distinctes, visent à offrir aux étudiants les moyens pour identifier, expérimenter et ré-inventer la question du volume textile en développant une écriture personnelle innovante.

 
Lycée
Jean-Pierre Vernant
21 Rue du Dr. Ledermann
92310 Sèvres
tél : 0146266010
 
 
lundi, juin 06, 2022 Super User Entretien_promo2021 134
DNMADe process et recherche en volume textile. Promotion 2021. Entretien et réponses réalisées en février 2022. Peux-tu nous présenter ta formation ? La formation DNMADe textile proposée par le lycée Jean-Pierre Vernant se situe à la jonction entre une formation mode et une formation design textile. Elle associe, par exemple, les techniques de patronage et de moulage de la filière mode, à la recherche de couleurs, de formes et de matériaux du design textile.
lundi, juin 06, 2022 Super User Entretien_promo2021 150
DNMADe process et recherche en volume textile. Promotion 2021. Entretien et réponses réalisées en février 2022. Pouvez-vous nous présenter la formation ? Le DNMADe, c’est trois années de découvertes de matériaux, d'artistes, de visites d’exposition, de recherches sur des concepts artistiques. Deux ans où on emmagasine un peu, et après on met au point son propre projet.
DNMADe process et recherche en volume textile. Promotion 2021.
Entretien et réponses réalisées en février 2022.
Peux-tu nous présenter ta formation ?
La formation DNMADe textile proposée par le lycée Jean-Pierre Vernant se situe à la jonction entre une formation mode et une formation design textile. Elle associe, par exemple, les techniques de patronage et de moulage de la filière mode, à la recherche de couleurs, de formes et de matériaux du design textile.
Le travail du volume dans sa globalité constitue le cœur de la formation. En fonction des projets et des profils des étudiants, ce volume peut se rapprocher du domaine de l’habillement, de l’ameublement, de l’objet ou de l’espace. La formation offre un enseignement très riche et varié, c’est pourquoi elle est intense, notamment par rapport au travail personnel à fournir. Du temps est toutefois laissé aux étudiants afin qu’ils développent leur culture artistique personnelle (expositions, salons, ...)
Lorsqu’un projet de semestre est lancé, tous les champs disciplinaires sont mobilisés, de sorte que l’étudiant évolue et fait avancer son projet auprès de plusieurs enseignants, dans différentes matières, dans une synergie qui vient enrichir sa démarche, sa recherche et sa production finale. Ainsi, dans le but de nourrir le projet de l’étudiant, cette formation prévoit d’associer aux méthodes de recherches et pratiques traditionnelles les savoir-faire issus du numérique (DAO, COA, impression 3D, ...).
La spécificité de cet enseignement est sa pluridisciplinarité et c’est également une force à faire valoir par les étudiants dans le milieu professionnel.
 
Pour toi, quels seraient les points forts de ta formation ?
Ce DNMADe ne correspond pas au format classique des formations plus généralement dispensées. Lorsqu’à l’occasion d’un entretien, je suis amenée à décrire ma formation, mon interlocuteur reste la plupart du temps perplexe. Il s’interroge sur le contenu de mes études autant que sur les compétences acquises parce que cette formation ne correspond pas à l’idée qu’un professionnel se fait d’une formation textile. C’est là que tout se joue ! En effet, je ne corresponds pas aux critères classiques mais mes compétences touchent plusieurs domaines. Pour donner un exemple, lorsque mon interlocuteur pense que je suis en design textile et que je lui dis que je sais également patronner et coudre, il me regarde généralement d’un air étonné. Il cherche alors à savoir jusqu’où vont mes compétences.
 
Quels sont les pré-requis nécessaires pour mener à bien cette formation ?
Les pré-requis sont la motivation, la curiosité d’esprit et l’investissement dans le travail.
L’absence de bagage en arts appliqués avant de débuter cette formation n’est pas un problème du moment que l’on accepte de fournir le temps et les efforts nécessaires à la réussite.
 
Qu’est-ce que vous a apporté cette formation ? Comment ce DNMADe se positionne dans le parcours d’un étudiant ?
Ces trois années d’études offrent un large champ d’exploration et d’expérimentation et permettent de découvrir beaucoup de techniques et de domaines d’application. Elles peuvent aussi aider l’étudiant à découvrir un savoir-faire qui l’intéresse et qu’il aimerait approfondir en faisant une autre formation spécialisée par la suite.
En effet, plusieurs options sont envisageables après le DNMADe. En fonction de leurs expériences et de leurs envies, les étudiants peuvent poursuivre sur un parcours dit « universitaire » en faisant un DSAA ou un master. Il est également possible de continuer leur apprentissage technique avec un BTS, un CAP ou un autre DNMADe. Le DNMADe permet aussi aux étudiants d’entrer sur le marché du travail après leur diplôme et de travailler dans des entreprises, des ateliers ou de créer leur propre structure, ce qui pourra les mener à faire des collaborations avec d’autres artisans créateurs.
 
Que vous a permis d’entreprendre ce DNMADe ?
Ce DNMADe nous offre un large panel de compétences, nous permettant d’intervenir à n’importe quelle étape d’un projet ou de le suivre tout du long. De ce fait, à l’issue du diplôme, il est possible de s’orienter vers des débouchés variés et de démarrer dans la vie active sans nous limiter en perspectives. On est des « touche à tout ».
 
Quelles relations le DNMADe propose avec le monde professionnel ?
De nombreux professionnels interviennent tous les ans pour chacun des trois niveaux d’études afin de nous enseigner leur savoir-faire, spécifique à leur domaine et à leur lieu de travail, ainsi que pour nous accompagner tout au long d’un projet. Leurs expériences sont enrichissantes pour les étudiants et leur permettent d’avoir une première approche du milieu professionnel. La seconde approche du milieu professionnel se fait par l’intermédiaire de stages, en première et en deuxième années.
D’après mon expérience, les entreprises (ateliers, studios, ...) recherchent souvent des profils à compétences variées, justifiant au besoin de plusieurs formations dans des domaines différents mais complémentaires. Ce DNMADe offre un premier niveau de cette diversité.
Le DNMADe : une formation riche, intense et exigeante.

Ailleurs

Instagram
Youtube
Twitter
Google +
Github

A propos

Responsables de la rédaction : Camille Vallas, Cécile Chevance et Olivier Laveau. Webmaster : O.L.

Hébergement : SAS OVH - http://www.ovh.com